Le Formal, Aix en Provence

LE FORMAL, Aix-en-Provence : Déception…

Il y a des restos comme ça, où «quand ça ne veut pas, ça ne veut pas», comme on dit. On a beau avoir envie de trouver une belle table dans le centre d'Aix, espérer une cuisine créative et inventive comme on nous la promet, y retourner après un premier essai mitigé, la magie n'opère pas. Dissection d'un repas qui a fait, ce jour là, un flop.

CADRE ET AMBIANCE DU RESTAURANT

Le Restaurant Le Formal, du nom de son propriétaire Jean-Luc Le Formal, se situe en plein cœur de la ville d'Aix. Pour autant, il n'est pas évident de le trouver. On peut passer devant pendant des années sans le remarquer. Comme moi, en l’occurrence. Seule une petite porte donne sur la rue et il faut emprunter un long couloir, un peu mystérieux et impersonnel, pour arriver à l'accueil du restaurant.
Arrivée? Non, pas tout à fait. Il faut encore descendre des escaliers en colimaçon pour accéder à la salle du restaurant, des caves voûtées datant de 1475. Elles sont charmantes et d'époque mais ne possèdent pas de fenêtre sur l'extérieur et les tables sont assez proches, ce qui peut procurer une sensation d'étouffement. Il y a également huit couverts à l'étage (au dessus des caves) mais toujours pas de fenêtre avec le va et vient vers la cuisine et les toilettes en prime.

SERVICE

L'accueil de la patronne est glacial et le service décevant: il faut demander deux fois de l'eau, deux fois du pain, du sel. Le serveur, à qui nous avions commandé une viande saignante réclame, en cuisine, une viande bleue. Il ne comprend pas non plus notre demande de faire recuire le foie gras et fait recuire la viande à la place... Quelqu'un est-il à l'écoute du client dans cet établissement?
Et malgré toutes ses erreurs, qui ont fini par nous gâcher en partie le repas, nous n'aurons, à aucun moment, des excuses de sa part.

CUISINE DU RESTAURANT LE FORMAL

Comme je le disais en préambule, je suis déjà venue dans ce resto. A l'époque, je me souviens avoir attendu une étincelle ou un goût qui me marque pendant tout le repas, mais rien ne s'était pas. J'avais quitté le restaurant un peu déconcertée, en me disant que ce que j'avais préféré dans ce repas, c'était peut-être le sucre du dessert qui crépitait... C'est dire.

Le temps a passé et j'ai eu envie de tester de nouveau cette table pour m'en faire une idée plus précise. Après tout, peut-être étais-je venue lors d'un jour «sans»...

Attirée par les belles promesses du Chef à la carte du jour, j'entre et opte pour la formule déjeuner entrée-plat à 26€.
Sur le papier, l'entrée me fait rêver: cubisme de foie gras au fruit de la passion, macaron de pain d'épice et sa brioche. Dans l'assiette, c'est moyen. Ce n'est ni bon, ni mauvais. C'est «neutre», dirons-nous. Le foie gras manque d’assaisonnement à mon goût, la brioche sucrée ne le met pas en valeur, je ne comprends pas vraiment l'intérêt des deux petits traits d'huile dans mon assiette...

Le Formal, Aix en Provence

La seconde entrée, des ravioles de Royan aux champignons, est plus goûteuse mais cela est dû en grande partie aux champignons. On regrette toutefois que les ravioles soient toutes agglutinées entre elles et que le plat soit surmonté de salade verte, ce qui ne lui apporte pas grand chose, pour ne pas dire rien.

Le Formal, Aix en Provence

On espère se régaler en poursuivant avec un filet de bœuf Rossini et une «bouille-abaisse» de galinette et langoutine grillées.

Cette dernière est un peu déroutante: où sont les croûtons et la rouille promise sur la carte? J'en trouverai un petit, dur, sous le poisson. Pourquoi est-elle surmontée d'une touffe de salade verte pas assaisonnée? Elle passera le reste du repas à baigner dans le jus.

Le Formal, Aix en Provence

Il n'y a rien de désagréable dans ce plat. Il manque juste de goût. Il manque le petit truc qui nous fait dire «huum, c'est booon!».

Les choses se corsent avec le filet de bœuf Rossini. Le plat arrive et le foie gras poêlé n'a, à vu d’œil, clairement pas l'air assez cuit. De plus, il est «explosé» et ne se tient pas. Ce n'est pas très ragoutant. Cette impression se confirme en le goûtant. On demande donc au serveur de bien vouloir le faire recuire. Sans un mot ou une excuse, il s'exécute. Quelques minutes plus tard, il nous ramène enfin l'assiette. Rien ne semble avoir changé. Nous comprenons vite, à la vu de notre assiette, que ce dernier a fait recuire la viande, demandée saignante et devenue très cuite, et pas le foie gras... ce qu'il confirmera. Toujours impossible de manger ce foie gras...

Le Formal, Aix en Provence

Nous demandons donc une seconde fois de bien vouloir  faire recuire ce foie gras. Sans un mot encore une fois, le serveur s'exécute. Après plusieurs minutes, l'assiette, pas entamée, finit par nous revenir: le foie gras a été remplacé mais.... il est froid ! Gelé ! Nous arrêtons les frais et ne le mangerons pas.

Ce plat, reparti deux fois en cuisine mais jamais réussi, nous sera quand même facturé. Il faudra une explication musclée et stérile avec le Chef pour changer cela, ce dernier soutenant que son foie gras vient du frigo donc il peut être froid...!

En bref: Une multitude d'erreurs, aussi bien au service qu'en cuisine, qui ont fini par nous gâcher le repas. Non seulement les plats n'étaient pas à la hauteur mais l'entêtement de l'équipe du Formal à ne pas reconnaître ses erreurs ne sont pas dignes d'un (bon) restaurant. Comme je l'ai répliqué au Chef qui remettait mes dires en question et m'expliquait que lui seul était «le Chef de cuisine» et qu'on «allait pas lui apprendre son métier», nous, les clients, avons assez de discernement pour savoir si un plat est bon ou froid!

Adresse: Le Formal, 32 rue Espariat, 13100 Aix-en-Provence
Site net :  www.restaurant-leformal.com

2 réponses
  1. Crystal
    Crystal dit :

    Je partage votre avis, moi aussi j’ai été très déçu de cet établissement. Heureusement que de belles et bonnes tables ouvrent ces derniers temps sur Aix en Provence. Merci pour votre blog et vos articles qui me font découvrir notre belle Provence. Au plaisir de vous lire, Crystal.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *